Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
vuesalatele le blog

vuesalatele le blog

Les plus jolies animatrices et journalistes du paysage audiovisuel français mais aussi italiennes et espagnoles

Mémoires d'un capseur 5/6

Tout roulait et c’est alors qu’un événement en octobre 2008 est venu tout remettre en question : la naissance de mon second fils. J’avais eu le temps de m’y préparer mais bon le fait était qu’il m'était impossible de continuer : plus le temps, plus de temps du tout d’autant que ce dernier était mon deuxième. Je mets donc la clé sous la porte pour m’occuper de ma petite famille mais cela n’a duré qu’un temps.


Plus les mois passaient, plus l’organisation de la vie de famille se rodait plus l’appel des caps me titillait. L’arrivée de nouvelles miss, l’évolution du PAF, la technologie des nouveaux tuners permettant d’enregistrer et de capturer plus facilement et de façon beaucoup plus fiable surtout quand on a un PC sous WINDOWS, j’ai replongé pour ne plus arrêter avant ce 30 juillet 2017.

J’ai replongé encore plus profond : j’ai refais mes plannings, j’enregistrais de plus en plus de chaînes, je capsais de plus en plus de miss et j’avais de plus en plus envie de reconnaissance.
J’ai donc cédé aux sirènes des réseaux sociaux et le seul qui correspondait vraiment à ce que je voulais apporter était TWITTER. Je suis arrivé sur TWITTER et j’ai commencé à diffuser mes caps au quotidien et à promouvoir mon blog que j’avais déménagé ou plutôt refondé sur OVER-BLOG une plate-forme qui me permettait d'être plus exposé que sur BLOGGER en novembre 2009 et qui était en plein boum. 


Peu à peu le nombre de mes followers a augmenté. Je n’ai jamais trop fait attention à leur nombre au début ni même à qui me suivait. Je n’ai pas non plus trop participé à la vie de mon compte, je ne lisais quasiment jamais les retours, ni les commentaires, par faute de temps ou encore parce que je n'étais pas convaincu de l'intérêt de les lire. En tout état de cause, pour moi TWITTER ne fonctionnait que dans un sens, je publiais et puis c’était tout. Bien longtemps après j’ai commencé à recevoir des messages privés : pas des tonnes 2 ou 3 de temps en temps et en particulier des messages des stylistes qui appréciaient mon travail. Ces messages étaient encourageant. J'étais content de ces retours qui étaient sincères et qui flattaient mon égaux. 


J'étais content de voir les retours de certaines miss aussi qui n'hésitaient pas à m’envoyer des petits messages et devant tant de « succès » je me suis dis que je pourrais peut-être tenter l’aventure FACEBOOK. À ce sujet, je ne suis pas du tout adepte de FACEBOOK. Je n’ai pas de compte personnel et n’y voit pas l’intérêt et surtout en bon français que je suis j’ai fais mien l’article 5 du Code Civil qui veut que chaque citoyen a doit au respect de sa vie privée, article que bon nombre d'américains pour ne citer qu’eux nous envie.  
En janvier 2016 je me lance donc sur FACEBOOK et j’abandonne en juillet 2016 quand FACEBOOK comprend que je protégeais trop ma vraie identité : l’envers de la médaille d’une trop grande exposition sûrement.


C'était une expérience courte, seulement 6 mois, mais là aussi j’ai pu avoir des retours, plus de retours d’ailleurs, des animatrices et des journalistes m’ont contacté, on a pu échanger un peu sur ce que je faisais parce que j’ai toujours essayer d’avoir le plus grand respect pour leur image. 


Tout allait bien dans mon monde de capseur : j'étais apprécié - me semblait il - et j’exprimais mon talent quotidiennement.
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article