Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
vuesalatele le blog

vuesalatele le blog

Les plus jolies animatrices et journalistes du paysage audiovisuel français mais aussi italiennes et espagnoles

Conte de Noël : L'étoile aime le renard

Dans un pays lointain, pas si lointain, dans une forêt lointaine pas si lointaine un petit renard perdu cherchait son chemin. Où devait-il aller? il ne le savait pas trop. Il se contentait d’avancer. Chaque jour il avançait, traversant des rivières, franchissant des collines. Chaque jour, des rivières et des collines. Chaque jour, des rivières à traverser et des collines à franchir.
Une nuit alors même qu’il était peut être un peu plus fatigué de sa marche que d’habitude, il entendit une petite voix lui poser cette étrange question :
« Renard, petit renard, pourquoi marches-tu ? »
Il ne comprit pas d’où pouvait bien venir cette voix. Il pensa qu’elle ne pouvait être que le fruit de son imagination et n’y prêta pas attention et se rendormit.
Pourtant, après quelques minutes la voix se fit à nouveau entendre.
« Renard, petit renard, pourquoi marches-tu ? pourquoi traverses-tu les rivières pourquoi franchis-tu les collines chaque jour, tous les jours ? »
Trouvant cela étrange que cette voix se fasse à nouveau entendre, il fut tenter de ne pas répondre et pourtant sans trop savoir pourquoi il se risqua timidement :
« Je marche pour avancer, si je marche pas, j’avance pas et si j’avance pas ben, je reste sur place… »
« D’accord… » répondit la voix et le petit renard se recoucha pour ne plus se réveiller que le lendemain et reprendre son chemin traversant des rivières, franchissant des collines jusqu’au soir. Quand la nuit fût tombée, il se coucha et après quelques minutes alors qu’il venait de s’assoupir il entendit à nouveau une petite voix, la même petite voix que celle de la veille qui lui demande à nouveau :
« Renard, petit renard, pourquoi marches-tu comme cela tous les jours ? »
Cette fois le renard n’hésita pas « Je marche pour avancer, si je ne marche pas, j’avance pas et si j’avance pas ben, je reste sur place… ». Alors que le renard, très fier de sa réponse se recouchait la petite voix répondit :
« D’accord… tu marches pour avancer, si tu ne marches pas, t’avances pas et si tu avances pas ben, tu restes sur place… tout cela me parait fort logique. Bonne nuit petit renard.»
Le renard s’endormit jusqu’au lendemain où il reprit son chemin traversant des rivières, franchissant des collines mais au fil de sa journée il se rappelait la question que la petite voix lui avait posée : renard, petit renard, pourquoi marches-tu?… Il se le demandait tellement, cette question faisait tellement d’écho dans sa tête qu’il finit par s’arrêter bien avant la nuit. Au beau milieu de nulle part, il s’arrêta et il réfléchit.
Depuis que je m’en souvienne je marche pour avancer, si je ne marche pas, j’avance pas et si j’avance pas ben, je reste sur place… » la petite voix l’avait dit c’était logique mais pourquoi au fond ? A quoi cela sert de marcher, traversant les rivières, franchissant les collines sans savoir où l’on va, à quoi cela sert d’avancer si on ne sait pas pourquoi, si on ne sait pas où l’on va ?
Il reste là un bon moment à se le demander sans trouver de réponse et finit par s’endormir.
« Renard, petit renard, pourquoi marches-tu comme cela tous les jours » lui dit pour le troisième soir consécutif la petite voix.
Réveillé le renard répondit fièrement ce qu’il avait dit la veille :
«Hier, je te l’ai dit, je marche pour avancer, si je marche pas, j’avance pas et si j’avance pas ben, je reste sur place… »
« Et qu’en est-il aujourd’hui ? » lui demande la petite voix
« Aujourd’hui ? je ne sais pas quoi répondre. J’ai marché pour avancer, si je ne marchais pas je n’avançais pas et si je n’avançais pas ben je restais sur place… mais… »
« … tu n’es arrivé nulle part, petit renard » finit la petite voix.
« … je ne suis arrivé nulle part… je ne suis arrivé nulle part enfin si je suis ici… oui ne je sais pas pourquoi… mais comment le sais-tu? Et d’abord où es-tu ? »
« Je suis là renard »
« Mais où donc? » 
« Je suis au dessus de toi petit renard »
« Dans les étoiles ? » interrogea le renard
« Oui, dans les étoiles, je suis l’étoile qui te suit depuis toujours petit renard »
Etonné le renard ne sembla pas comprendre; une étoile le suivant, une étoile le suit depuis toujours. Si une étoile le suivait depuis toujours il s’en serait rendu compte. Il ne comprenait pas comment cela était possible. Prenant une inspiration il demande :
« Comment est-ce possible? comment peux-tu me suivre depuis toujours, je ne me suis aperçu de rien. »
« Nous les étoiles, petit renard, nous ne brillons à tes yeux que la nuit, quand tu peux nous voir, mais nous sommes toujours là, je suis bien là tout le temps et j’ai toujours été là, toujours au dessus de toi. » et d’ajouter après un long silence « Depuis toujours je te suis, depuis toujours je suis avec toi. »
Le renard à la lumière de cette révélation étonné ne peut s’empêcher de lui demander :
« Pourquoi me suis-tu ? pourquoi tu me suis moi ? »
« Au début, je trouvais cela drôle de te voir marcher tous les jours. Chaque jour tu marchais pour avancer, tu marchais pour ne pas rester sur place, traversant des rivières, franchissant des collines… et puis au fur et à mesure, les jours, les semaines, les mois passant je me suis demandée pourquoi tu t’obstinais inlassablement chaque jour à avancer. Chaque jour qu’il pleuve qu’il vente qu’il neige, tu avançais, tu avançais pour ne pas rester sur place, traversant des rivières, franchissant des collines, toujours plus de rivières, toujours plus de collines et je me demandais dans quel but »
« Et c’est pourquoi, après tout ce temps passé à me suivre tu as finalement décidé de me le demander » dit le renard à la petite étoile.
« Exactement, petit renard c’est pour cela que j’ai fini par te le demander. J’aurais voulu savoir pourquoi mais quand tu me dis que tu ne sais pas je ne comprends pas. »
« Je ne me suis jamais posé la question en fait, pour moi avancer pour ne pas rester sur place, traverser les rivières, franchir les collines c’était normal c’était pour ne pas rester sur place c’est tout »
« Sais-tu pourquoi je te suis renard? » demande la petite étoile
« A vrai dire non, je ne savais même pas que tu existais alors encore moins que tu me suivais. Dis-moi petite étoile pourquoi me suis-tu ?»
« Je te suis depuis tellement de temps, qu’au fil des rivières traversées, des collines franchies, je me suis pris d’affection pour toi petit renard. Je te suis parce que je t’aime petit renard »
Le renard ne comprend pas bien ce qu’il vient d’entendre. La petite étoile aime le renard mais qu’est-ce que cela voulait-il donc bien dire?… Il n’osa pas le demander et resta là dans le noir à regarder les étoiles et en particulier celle qui brillait plus que les autres l’étoile qui je suivais l’étoile qui l’aimait. Il finit par s’endormir et le lendemain se réveillant, il regarda le ciel et ne vit pas d’étoiles, aucune étoile pas même l’étoile qui  disait qu’elle le suivait, l’étoile qu’il avait regardée fixement la nuit précédente, l’étoile qui l’aimait. 
« Etoile, étoile, es-tu là? » appela t’il. Mais aucune réponse ne vint. Il appela encore et encore mais rien ne se passa. Il décida de marcher pour avancer de traverser une rivière de franchir une colline l’étoile le suivait qu’elle disait mais il n’arrivait pas à avancer perturbé par ce que l’étoile lui avait dit la veille : l’étoile aimait le renard. L’étoile aime le petit renard. Qu’est-ce que cela voulait dire?
Cette journée, il n’avança pas beaucoup, il attendait avec impatience le soir. Il attendait avec impatience la nuit pour retrouver l’étoile, son étoile, l’étoile qui le suivait depuis toujours, l’étoile qui l’aimait.
Enfin, après une attente qui lui parut interminable, lorsque le noir fut complet et que les étoiles furent enfin visibles, le petit renard chercha son étoile. Il avait beau la chercher, cette étoile qui brillait plus que les autres parmi les autres étoiles, il ne l’a trouvait pas. Mais où était-elle ? Ne le suivait-elle plus et n’en pouvant plus, ne la trouvant pas il l’appela de toutes ses forces :
« Etoile, étoile, étoile qui aime le petit renard es-tu là? »
Après quelques instants l’étoile répondit :
« Oui, petit renard, je suis là, je suis toujours là , j’ai toujours été là. Qu’y a t’il? »
« M’as-tu suivi aujourd’hui ? »
« Bien sûr, petit renard  que je t’ai suivi et tu n’as pas beaucoup marché, tu n’as pas beaucoup avancé et en fait tu as fait beaucoup de surplace. Pourquoi n’as-tu pas marché? »
« Je ne sais pas trop » dit le renard « Au matin je t’ai appelée et tu n’étais pas là. Je me suis demandé pourquoi, tu m’as dit que tu me suivais depuis toujours mais tu n’étais pas là. J’ai attendu toute la journée ici, j’ai attendu la nuit noire et je t’ai appelée et maintenant je suis content que tu me réponde »
« Je t’ai manqué petit renard, tu aurais voulu m’entendre, j’étais là mais tu ne m’entendais pas, je t’ai manqué petit renard… » lui dit l’étoile. 
Le petit renard ne comprit pas sur le moment le concept du manque mais il finit par dire à l’étoile :
« Le fait de se sentir tout bizarre parce que tu n’étais pas là, d’être triste parce que je ne te trouvais pas, parce que tu ne me répondais pas c’est le manque ?»
« Oui c’est cela le manque »
« D’accord » dit le renard « Mais pourquoi? »
« Tu ne sais pas pourquoi? C’est simple petit renard parce que l’étoile aime le renard. » l’étoile fit une pause et reprit :
« Quand tu ne savais pas que je t’aimais tu marchais tu avançais pour ne plus faire de surplace maintenant que tu le sais tu marches tu avances parce que l’étoile aime le renard… tu as un but, tu as une destination, tu as tout l’amour d’une étoile et…»
« l’étoile manque au renard et le renard aime l’étoile » conclut le renard.
C’est ainsi que le jour suivant le renard repartit de plus belle, marchant pour avancer, avançant pour ne pas rester sur place, traversant les rivières, franchissant les collines certain de retrouver chaque nuit son étoile, son étoile qui l’aime parce que l’étoile aime le renard et le renard aime l’étoile. 

Ce conte m'a été inspiré par mon étoile, j'espère qu'il vous aura plu.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Clipping Path 16/05/2019 08:45

Simply wish to say the frankness in your article is surprising.Thanks for sharing.